Pour un Mauléon vert et écoresponsable

Depuis 2012, bien en avance sur le mouvement, Mauléon a étudié, voté et mis en œuvre son Agenda 21 qui est le programme de développement durable communal.

Jusqu’à présent ont été mis en œuvre des actions en faveur de l’environnement comme l’abandon des pesticides 5 ans avant l’obligation légale, l’opération binette qui rassemble 25 mauléonais volontaires, l’aménagement du jardin pédagogique de la Haute Ville, les jardins partagés à la fontaine Saint-Jean.

Mais on peut aussi citer la mise en œuvre du réseau de chaleur du Stade, alimenté en circuit court par du bois de la vallée, ou bien les composteurs collectifs. 

La participation des habitants est aussi un indicateur fort de l’Agenda 21 : le projet coopératif sur la Vigne et le Vin en Soule en est une expression avec ses 45 membres, tout comme est à remarquer le fait que 600 personnes ont participé aux 32 réunions publiques qui ont jalonné le mandat sur des sujets divers : nos concitoyens sont très régulièrement consultés sur les sujets qui les touchent et ils s’expriment largement, tant mieux. Pour le détail se référer à notre page Facebook @agirpourmauleon.

Nous avons aussi voté l’adhésion de la commune à l’Eusko, monnaie locale pour une « économie relocalisée ».
Depuis 2012, bien en avance sur le mouvement, Mauléon a étudié, voté et mis en œuvre son Agenda 21 qui est le programme de développement durable communal.

Jusqu’à présent ont été mis en œuvre des actions en faveur de l’environnement comme l’abandon des pesticides 5 ans avant l’obligation légale, l’opération binette qui rassemble 25 mauléonais volontaires, l’aménagement du jardin pédagogique de la Haute Ville, les jardins partagés à la fontaine Saint-Jean.

Mais on peut aussi citer la mise en œuvre du réseau de chaleur du Stade, alimenté en circuit court par du bois de la vallée, ou bien les composteurs collectifs. 

La participation des habitants est aussi un indicateur fort de l’Agenda 21 : le projet coopératif sur la Vigne et le Vin en Soule en est une expression avec ses 45 membres, tout comme est à remarquer le fait que 600 personnes ont participé aux 32 réunions publiques qui ont jalonné le mandat sur des sujets divers : nos concitoyens sont très régulièrement consultés sur les sujets qui les touchent et ils s’expriment largement, tant mieux. Pour le détail se référer à notre page Facebook @agirpourmauleon.

Nous avons aussi voté l’adhésion de la commune à l’Eusko, monnaie locale pour une « économie relocalisée ».

Le développement durable va …. durer! Nous poursuivrons nos actions sur l’environnement et les déplacements doux avec l’aboutissement du plan vélo en étude en commun avec Viodos, Chéraute et Gotein Libarrenx.

Les circuits courts, par exemple pour les cantines des écoles (avec le label « Bio engagé» auquel candidate notre commune), l’accompagnement de notre agriculture vers une meilleure valorisation de ses produits, et le fleurissement avec des plantes vivaces sont là pour continuer notre démarche respectueuse de la planète.

Notre démarche Zéro Phyto en est à sa 9e année déjà sur la commune et notre environnement s’assainit. Nous pensons que c’est le moment de mobiliser nos apiculteurs locaux sur un projet de ruchers pédagogiques et publics.

Un des projets marquants sera la mise en œuvre du projet dont la commune vient d’être lauréate auprès de ADEME (Agence de Développement et de Maitrise de l’Energie). Il consiste en l’expérimentation de l’utilisation de tricycles électriques utilitaires (300 kg de charge utile) en multi-usages pour les commerçants, le ramassage des ordures, les courses, le transport etc…

Un appel à candidature sera lancé vers les associations pour mettre ces véhicules à disposition. Nous continuerons à présenter tous les projets au travers des réunions publiques spécifiques comme jusqu’à présent.

Le développement durable va …. durer! Nous poursuivrons nos actions sur l’environnement et les déplacements doux avec l’aboutissement du plan vélo en étude en commun avec Viodos, Chéraute et Gotein Libarrenx.

Les circuits courts, par exemple pour les cantines des écoles (avec le label « Bio engagé» auquel candidate notre commune), l’accompagnement de notre agriculture vers une meilleure valorisation de ses produits, et le fleurissement avec des plantes vivaces sont là pour continuer notre démarche respectueuse de la planète.

Notre démarche Zéro Phyto en est à sa 9e année déjà sur la commune et notre environnement s’assainit. Nous pensons que c’est le moment de mobiliser nos apiculteurs locaux sur un projet de ruchers pédagogiques et publics.

Un des projets marquants sera la mise en œuvre du projet dont la commune vient d’être lauréate auprès de ADEME (Agence de Développement et de Maitrise de l’Energie). Il consiste en l’expérimentation de l’utilisation de tricycles électriques utilitaires (300 kg de charge utile) en multi-usages pour les commerçants, le ramassage des ordures, les courses, le transport etc…

Un appel à candidature sera lancé vers les associations pour mettre ces véhicules à disposition. Nous continuerons à présenter tous les projets au travers des réunions publiques spécifiques comme jusqu’à présent.